Un, dos, tres… Buenos Aires

Après une escale à Londres et 13h30 de vol, nous voici le 3 avril, sur le sol Argentin à l’Aéroport Ezeiza de Buenos Aires.

Nous avons pu un peu récupérer de notre stress des préparatifs et de l’embarquement en dormant quelques heures dans l’avion… mais le soulagement reste léger puisque la question de la gestion des deux colis du vélo (qu’il faudra emmener vers l’autre aéroport de Buenos Aires duquel nous décollerons pour El Calafate) ainsi que son état après le transport reste préoccupante . Tout d’abord, il faut récupérer les bagages. Pour vérifier où le tandem sera délivré (avec les bagages standards sur le tapis roulant ou dans une section « grands volumes »?), Laetitia vient à questionner le responsable des « bagages ». Aux mots « tandem », celui-ci consulte ses notes et comprend que nous sommes les passagers Coquillaud et Charpentier et nous annonce qu’il y a peut-être un soucis avec notre vélo… celui-ci n’a pas été embarqué dans notre avion et, du coup, il n’est pas ici. Nous ouvrons alors un dossier de réclamation pour récupérer le tandem dans les jours à venir en expliquant que nous repartons dans quelques jours et que l’idéal serait que le tandem aille nous rejoindre à El Calafate directement… Tant qu’à faire ! Les coordonnées sont échangées avec Mariano de la British Airways qui se montre coopératif et qui est prêt à nous faciliter la récupération du colis.

Nous nous dirigeons vers la sortie de l’aéroport avec finalement juste nos deux bagages à main (2 grosses sacoches contenant nos vêtements et un petit nécessaire de toilette), un sac à dos (matériel photo, ordi) et le sac « camping » (tente, duvets…). Il nous manque notre tandem et 4 petites sacoches constituant une grosse partie de notre matériel. Malgré cette mésaventure le moral reste bon, nous sommes un peu soulagés de ne pas avoir les deux colis dans les pattes, se disant que c’est un mal pour un bien au final, et nous avons quelqu’un qui nous attend à la sortie de l’aéroport : Jorge.

Jorge est un garçon que nous avons eu la chance et le plaisir de rencontrer, une semaine à peine avant notre arrivée en terre sud américaine ! Le dimanche de Pâques, nous recevons un mail de nos amies les Ursulines de Beaugency (qui suivent notre périple avec un grand enthousiasme), pour nous informer qu’elles hébergent le soir même, un couple de cyclotourites argentins : Jorge et Gabriela. RV est pris pour aller les rencontrer le lendemain matin, avant qu’ils ne repartent vers Orléans, Paris puis…Buenos Aires ! Nous arrivons pour le petit déjeuner, notre espagnol est un peu hésitant mais Jorge parle plutôt bien français. Ils nous expliquent qu’ils sont allés en Grèce puis en Italie et enfin sur les bords de Loire à vélo. Le courant passe bien, on échange nos adresses, puis au moment de repartir Jorge nous propose de venir nous chercher à l’aéroport avec notre tandem, puis de nous inviter à un asado (barbecue très prisé des argentins) chez eux ! Waouh ! On ne peut mieux tomber.

Jorge est donc bien là ce dimanche, à nous attendre avec sa voiture (qui, on se dit qu’on a quand même un brin de chance, ne contenait pas les 2 paquets du tandem!), malgré une nuit à priori difficile car son beau frère est à l’hôpital. Il est désolé de ne pouvoir nous offrir l’asado prévu (on ne lui en veut pas) mais tient à nous accompagner pour une visite de BA (Buenos Aires). Nous sommes gênés, lui disons que nous pouvons nous débrouiller seuls s’il a besoin de rejoindre sa femme. Mais il tient vraiment à nous guider. Nous nous laissons donc conduire pour un city tour en voiture. Direction le centre-ville avec le congrès, l’avenue 9 de Julio, la place de Mayo, Boca (quartier populaire et célèbre pour son équipe de foot entre autre)… Stop très sympathique à San Telmo, quartier bohème plein d’animation.IMG_3522

Le dimanche, c’est jour de marché ! On vagabonde dans les rues, sans but précis, à se délecter d’une pure ambiance sud-américaine. Après une pause café et photo avec Mafalda, on se dirige vers le Parque del 3 de febrero, superbe jardin très prisé des porteños (habitants de BA) avec notamment une roseraie et un lac. Le soleil nous accompagne en plus, c’est un vrai plaisir.

IMG_3531

La faim commence à se faire sentir, et finalement Jorge nous emmène dans une des ses pizzerias préférées. Jorge nous emmène ensuite directement chez Agus et Maï, qui nous hébergerons pour les jours à venir. Nous quittons Jorge en l’invitant cordialement à revenir nous voir sans hésiter. Ce sera sûrement le cas, car il aime la France et il verra comment nous avons progressé en espagnol !

IMG_3540

 

Nos 2 jours suivants sont consacrés à la découverte de BA à pied, nous déambulons dans les rues sans véritable but, c’est bien agréable. On redécouvre les principaux lieux que Jorge nous a montré, mais aussi le quartier de Palermo que nous adorons. On y voit de jolies maisons, des cafés ou boutiques sympas et une magnifique librairie… Sans oublier un détour par le jardin botanique, très reposant.

DSC_0217

DSC_0183 DSC_0204 DSC_0249 DSC_0321 DSC_0195

La pluie nous surprend alors que nous arpentons les bords du Rio de la plata, à Puerto Madero.

Nous tentons de passer à travers les gouttes pour rejoindre le subte (métro) et nous rendre au Malba (musée d’art contemporain sud américain). La visite est bien agréable et permet de nous réchauffer un peu.

Agus et Maï sont aussi extrêmement gentils et nous accompagnent pour manger une glace. Ils nous conseillent un endroit pour aller voir ou même danser le tango, et nous nous y rendrons notre dernier soir, à l’aide du Colectivo (bus) : attention à ne pas se tromper d’arrêt ou de bus ! Le lieu où se déroule les cours de tango s ‘appelle La Catedral, un endroit très haut de plafond et sombre, mais où la musique et la bonne ambiance n’ont rien de religieux. Quoique ! Le football et le tango ici, c’est sacré ! Il y a une 50aine de danseurs débutants, que nous n’oserons suivre (mais nous retenons les pas pour s’exercer plus tard!) et des moins débutants qui offrent un spectacle sympathique. Il faudrait qu’on aille voir un vrai show, mais ce sera une autre fois, et peut être pas à BA !

Buenos Aires nous a beaucoup plu, c’est une ville où l’on pourrait facilement passer plusieurs jours pour découvrir tous ses secrets et se fondre un peu plus dans la ville tels de véritables porteños!

  6 comments for “Un, dos, tres… Buenos Aires

  1. Agnessou
    11 avril 2016 at 20 h 09 min

    Vous nous tenez en haleine! J’espère que vous avez retrouvé votre tandem et en bon état de surcroit… pour que l’aventure continue!

    • Brettitia
      20 avril 2016 at 17 h 23 min

      Nous avons heureusement retrouvé notre Pino en entier et nous avons déjà parcouru 480 km au 19/04/2016… par contre, difficile de tenir à jour la diffusion de nos aventures au jour le jour.. il est difficile de capter du wifi et les ondes sont parfois capricieuses et peu performantes!!
      Espérons que vous garderez patience entre nos articles et que ce sera toujours avec grande joie de nous lire!!

      hasta luego!!

  2. Frederic
    16 avril 2016 at 20 h 19 min

    On veut connaître la suite… bon voyage!

    • Brettitia
      20 avril 2016 at 18 h 11 min

      On aimerait vous faire partager tout cela plus instantanément mais les connexions wifi sont rares et souvent capricieuses… On est un peu plus actifs sur le facebook (plus facile de publier). Bisous à tous les 4!!

  3. Berger
    21 avril 2016 at 20 h 34 min

    Quelle chance de vous imaginer et de vous voir dans cette aventure extra ordinaire; comment ne pas penser à l’un des plus ardents poèmes de Neruda:
    « Il meurt lentement
    celui qui ne voyage pas,
    celui qui ne lit pas,
    celui qui n’écoute pas de musique,
    celui qui ne sait pas trouver
    grâce à ses yeux…… »
    Merci Laetitia et Bertrand et très belle route à vous!
    Bises
    Marie-Hélène.

    • Brettitia
      30 avril 2016 at 2 h 27 min

      Nous espérons partager au mieux cette route avec vous!! Bises

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :