L’essai du fameux tandem…

Pour vérifier que nous pouvons adopter le tandem choisi, nous avons fait un essai à la ferté Saint Aubin le 10 octobre 2015.

pino laeti

 

Je vous assure que je ne suis pas assise dans un panier sur le guidon mais que nous sommes bien en tandem.

Ma selle ne s’est pas subitement baissée non plus.. non, non..  c’est que notre tandem est particulier…

 

 

 

 

Voici l’engin :  bertrand pino   un tandem mixte, le Pino Hase.

A l’avant, on est en position couchée sur le vélo. C’est plutôt confortable… et derrière, la position est celle d’un vélo normal.

C’est celui qui est derrière qui pilote et doit s’habituer à avoir un long « nez » devant le guidon.

Celui à l’avant est confortablement installé mais c’est aussi la position la plus exposée au vent, au froid et en cas de pépin… et ceci sans avoir aucun contrôle!

Ce tandem apprivoisé au bout de quelques tours du pâté de maison d’Igor*, nous avons roulé en pleine Sologne et pu tester différents revêtements et milieux : routes avec voitures, routes avec dénivelés, sentiers en forêt…

Tout s’est très bien passé, même si nous avons eu une légère frayeur en forêt… non pas liée au vélo mais plutôt au milieu. Quelques détonations répétées de chasseurs en mode « chasse à la galinette cendrée » nous ont fait stopper et croiser une jolie biche qui a jailli sous nos nez pour fuir « Gérard et ses compagnons » (pardon à tous les Gérard d’avance…).

Après ces quelques sensations, il était temps d’essayer de piloter l’engin, car ayant le même gabarit, Bertrand et moi pouvons échanger nos places. Un intérêt non négligeable pour ce tandem, qui permet donc de changer de position et de reposer certaines parties du corps si besoin. Au final, j’ai décroché mon permis « conduite en tandem »!

 

Le bilan de cet essai est plus que positif :

  • 54 km parcourus en 3h15
  • Vitesse moyenne de 16 km/h avec une pointe à 41 km/h (sur une belle pente)
  • Aucun souci particulier (autre que la faune environnante)
  • Un seul déraillement lors d’un changement de vitesse opéré pour affronter une côte,
  • Dérailler n’a altéré en rien notre enthousiasme…
  • Les deux acteurs en tandem sollicitent les mêmes muscles ; les fessiers (non entrainés) souffrent en se réveillant..

C’est décidé, le Pino hase sera notre compagnon de voyage… Surtout que nous sommes persuadés que ce tandem si particulier va nous apporter un capital sympathie, éveiller la curiosité et nous offrir une « ouverture » aux personnes rencontrées.

Ca roule !!!

*Igor est l’heureux possesseur de ce tandem et lui et sa petite famille partent en vacances avec. Il le propose à la location et prodigue tout plein de bons conseils! Rendez-vous sur : www.locapino.fr

  8 comments for “L’essai du fameux tandem…

  1. remy
    19 janvier 2016 at 16 h 30 min

    eh ben, mes petits loups, je vous souhaite tout le bonheur possible, avec plein d’emmerdes sinon çà n’est pas des souvenirs!!!!!
    on vous admire
    irène jb

    • Brettitia
      25 janvier 2016 at 13 h 42 min

      Merci très chers voisins. Effectivement, un voyage sans emmerdes n’aurait pas la même saveur! Au plaisir de partager un repas ou un café avant notre grand départ!

  2. trebaol catherine
    21 janvier 2016 at 16 h 30 min

    marie Louise , votre meilleure fan est mon amie, je voyage à pied parce que j’ai un chien incapable d’avoir trouvé une remorque à sa taille susceptible d’être trainée par des mollets de débutantes mais j’admire votre audace. le point de départ sur la photo ne m’est pas étranger… le problème quand on est passé par Ouessant , c’est qu’il n’y a rien de mieux devant, je comprends que vous alliez chercher ailleurs.
    Une finistérienne qui va vous trouver un point de chute en nouvelle Zélande.

    • Brettitia
      25 janvier 2016 at 13 h 40 min

      Bonjour,
      désolé pour le temps de réponse!
      Merci pour votre message, effectivement, quand on a vu Ouessant, difficile de trouver mieux! 🙂
      Au plaisir de se croiser sur la route peut être alors, vous et votre fidèle compagnon.

  3. Anselmetti
    17 février 2016 at 21 h 50 min

    Bravo ! Merci d’oser et de nous faire rêver. Sommes et serons vos fidèles « suiveurs » et supporters.
    Marie et Serge

    • Brettitia
      19 février 2016 at 8 h 56 min

      Merci! Tous les mots d’encouragements nous donnent des ailes pour pédaler!

  4. charlotte
    21 février 2016 at 22 h 00 min

    J’adore votre projet…. Je vous admire ! Quel courage!!! J’ai hâte de suivre votre aventure ! Prenez soin de vous. Bizzzzz

    • Brettitia
      22 février 2016 at 7 h 51 min

      Merci! c’est pas vraiment du courage… quand l’envie est trop forte! 🙂 bises à toi

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :